2 avril 2008

Travailler moins pour gagner plus

De Xavier Darcos, ministre de l'éducation nationale (interview pour 20 minutes):

"Pourquoi les profs devraient-ils forcément travailler moins pour gagner plus? On est le premier gouvernement à s'occuper d'eux et le Président s'est engagé à revaloriser leur début de carrière. Mais l'école de la Nation doit aussi se rappeler qu'il y a une nation, qui est en difficulté. L'État n'a plus les moyens de recruter aveuglément des enseignants."

Balaise, non ?
Du pur discours sarkozyste dans le texte.

"Pourquoi les profs devraient-ils forcément travailler moins pour gagner plus?"
Rhétorique sarkozyienne de base : poser une question con qui n'appelle qu'à l'affirmative, pour emporter le morceau au comptoir des cafés du commerce de la france profonde.


Mais tout le monde a-t-il bien compris ? Là-bas, derrière ? Les profs sont des privilégiés, très bien devant.
Xavier n'explique pas comment ils peuvent gagner plus en travaillant moins, mais il fait référence aux heures supp que les profs sont instamment priés de prendre pour faire face aux nombreuses suppressions de postes décidés dans le cadre des Réformes plus loin, plus grand, plus fort.
"Les enseignants volontaires déjà nombreux peuvent augmenter leur pouvoir d'achat grâce au milliard d'euros distribué pour les heures supplé­mentaires"

Des milliards d'euros, mon pote. Distribués par Friedrich Mueller le Président en personne. S'ils renâclent, ces privilégiés, c'est qu'ils sont vraiment fainéants.

"On est le premier gouvernement à s'occuper d'eux et le Président s'est engagé à revaloriser leur début de carrière."

"S'occuper d'eux", l'expression est bien trouvée. Au passage, on comprend pourquoi Alègre a été pressenti, il avait un mammouth à finir. Quant à la formule "le Président s'est engagé", elle doit surement vouloir dire quelque chose...

Le plus beau pour la fin :
"l'école de la Nation doit aussi se rappeler qu'il y a une nation, qui est en difficulté. L'État n'a plus les moyens de recruter aveuglément des enseignants."


Prof, privilégié gagnant plus en travaillant moins, recruté aveuglément, tu dois par Solidarité Nationale comprendre et accepter la suppression de 8830 postes de professeurs et prendre sur toi la surcharge de travail. Pour le bien de la Nation et de celui de ton pouvoir d'achat.

Plus important que l'éducation, renflouer les caisses qu'on a abusivement et indécemment vidés.

2 commentaires:

omelette16oeufs a dit…

Décidément, il ne faut pas espérer grand'chose de Xavier Darcos. Pourtant, il était présenté comme un type cultivé et sensible aux problèmes de l'éducation. Il ne reste plus que du sarkozysme pur, jusque dans l'imbécilité rhétorique.

TendrePoison a dit…

Travaillez plus pour que moi et mes potes on gagne plus ! Allez tout le monde au boulot, les étudiants, les chômeurs, les grands-pères, et à coups de pied dans le derrière s'il le faut !!

partager