19 mars 2008

Rema Nie Ment

Le nouveau dispositif de Sarkozy:

"Souvent traitée de maillon faible du gouvernement, Christine Lagarde n’est pas seulement reconduite, elle voit son périmètre s’accroître avec au total quatre et non plus deux secrétariats d’Etat qui lui sont rattachés"



Christine - "France is back in bizness" - Lagarde, c'est la dame qui pense qu'il faut arrêter de penser. Pour croire en ses chiffres, par exemple.


Quant au choix des porte-paroles Morano
et Jégo, il était incontournable. C'est gens-là font consensus.

Clairement, c'est l'intelligence et la compétence que l'on récompense.

2 commentaires:

Extrême gauche a dit…

J'avais fait référence à cette sortie hallucinante de Lagarde sur mon blog :

http://egalite.over-blog.org/article-11493086.html

Dans un régime démocratique, elle aurait dû démissionner.

Nicolas W a dit…

Pour moi, cela reste emblématique de ces régimes néo-conservateurs - pour la première fois assumé sans complexe en france, contre son identité historique : "cessez de penser; travaillez (pour nos profits, ndt)", nous dit-on, "nous, professionnels compétents, pensons pour vous" (!).

Orwell n'est pas si loin. Nous avons même droit aujourd'hui à une cellule de veille internet. Chouette, non ? Quant à la démocratie, elle a bon dos...

partager